Nouvelles réflexions sur les éditions critiques en contexte numérique

Sous la direction de Michael Sinatra, le projet « Nouvelles réflexions sur les éditions critiques en contexte numérique » réunit des partenaires, des praticiens et des théoriciens provenant de quatre pays, impliqués dans plusieurs projets concernés au premier chef par les outils et la culture numériques, se positionne au centre des travaux de réflexion sur ces nouvelles formes d’environnements de recherche. Ce projet se base sur les travaux du Groupe de recherche sur les éditions critiques en contexte numérique (GREN). Après plusieurs années d’activités, les membres du groupe ont souhaité maximiser son expertise en collaborant de façon étroite avec quatre centres de recherche internationaux et 13 chercheurs universitaires américains, canadiens, allemand et français pour qui la question des éditions critiques est au coeur de leurs travaux, ainsi qu’avec une maison d’édition ouverte à expérimenter sur des nouvelles formes de publications savantes.

Subventionné par le CRSH de 2021 à 2024 dans le cadre du programme de développement de partenariat, le thème central de notre projet de développement de partenariat consiste à cerner les changements entraînés par le numérique dans le domaine de la production et de la diffusion du savoir dans les humanités. Plus précisément, les membres de notre projet étudient comment le numérique provoque un réagencement des dispositifs de production et de diffusion de la connaissance et des contenus en littérature, en communication, en histoire de l’art. Pour ce faire, ils s’appuient sur une expertise de haut niveau dans les sciences de l’information et l’informatique. Cette conjonction opportune de chercheurs et de domaines de spécialités nous a permis de jeter les bases d’une analyse et d’une appréhension à la fois pratique et théorique d’un objet d’étude crucial dans nos domaines respectifs, soit l’édition critique (au sens large) et ce qu’il en advient à l’ère du numérique (ici, édition critique étant entendue comme la production savante d’un document accompagnée d’annotations, de commentaires et autres matériaux jugés opportuns par l’éditeur). La nature même des éditions critiques a subi des changements majeurs avec l’explosion des données et la transformation des savoirs, et ce, tant sur le plan de la quantité d’information disponible que de la manière de la représenter. L’étude de ces changements et l’exploration concrète de nouvelles formes d’éditions critiques via l’implémentation d’outils informatiques sont au coeur de cette recherche ambitieuse et innovante.

« L’Université, sa communauté étudiante comme la population sortent toujours gagnantes de ces belles collaborations entre des chercheuses et des chercheurs de la Faculté des arts et des sciences et des collègues internationaux, cette fois sous l’impulsion du professeur Sinatra. Je suis confiant que des  échanges stimulants et éclairants en découleront », a déclaré Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et de sciences de l’Université de Montréal.

Chercheurs impliqués dans le projet (en plus des membres du GREN) : Marie-Claire Beaulieu (États-Unis), Jason Boyd (Canada), Susan Brown (Canada), Constance Crompton (Canada), Laura Estill (Canada), Dino Felluga (États-Unis), Ioana Galleron (France), Fatiha Idmhand (France), Diane Jakacki (États-Unis), Claudine Moulin (Allemagne), Elena Pierazzo (France) et Christof Schöch (Allemagne).

Partenaires :

Ce contenu a été mis à jour le 6 novembre 2021 à 23 h 39 min.