Subvention développement partenariat du CRSH

Le GREN est très heureux d’annoncer l’obtention d’une subvention pour le projet « Nouvelles réflexions sur les éditions critiques en contexte numérique » sous la direction du responsable de notre équipe, Michael E. Sinatra avec l’implication de plusieurs de nos membres, pour la période 2021 à 2024.

« Nouvelles réflexions sur les éditions critiques en contexte numérique » est un projet de développement de partenariat subventionné par le CRSH dont l’objectif est de cerner les changements entraînés par le numérique dans le domaine de la production et de la diffusion du savoir dans les sciences humaines. Ce projet se base sur les travaux du Groupe de recherche sur les éditions critiques en contexte numérique (GREN), lui-même subventionné par le Fonds de Recherche du Québec – Société et Culture. Les membres du GREN souhaitent maximiser leur expertise en collaborant de façon étroite avec cinq centres de recherche internationaux et 18 chercheurs universitaires américains, canadiens, allemands et français. Les membres du projet étudieront comment le numérique provoque un réagencement des dispositifs de production et de diffusion de la connaissance et des contenus en littérature, en communication et en histoire de l’art. Cette conjonction opportune de chercheurs et de domaines de spécialités permettra de jeter les bases d’une analyse et d’une appréhension à la fois pratique et théorique d’un objet d’étude crucial dans nos domaines respectifs, soit l’édition critique. L’étude des changements de la nature même des éditions critiques et l’exploration concrète de nouvelles formes d’éditions critiques via l’implémentation d’outils informatiques seront au cœur de cette recherche ambitieuse et innovante articulée autour de deux axes : “Nouvelles formes d’émergence de la connaissance” et “Validation et légitimation des contenus”. Le calendrier des trois prochaines années est établi autour d’une série de conférences, des collaborations dans la constitution et l’analyse de projets d’éditions critiques en contexte numérique, de réunions de travail régulières concernant le développement des projets ou les enjeux théoriques, ainsi que la mise en place d’échanges d’étudiant·e·s Canada-France-Allemagne.

« L’Université, sa communauté étudiante comme la population sortent toujours gagnantes de ces belles collaborations entre des chercheuses et des chercheurs de la Faculté des arts et des sciences et des collègues internationaux, cette fois sous l’impulsion du professeur Sinatra. Je suis confiant que des échanges stimulants et éclairants en découleront », a déclaré Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et de sciences.

Universités partenaires : Université d’Ottawa (Canada), Ryerson University (Canada), Tufts University (USA) et Universität Trier (Allemagne).

Centres de recherche impliqués : Centre de recherche interuniversitaire sur les humanités numériques (Université de Montréal), Labo de données en sciences humaines/The Humanities Data Lab (University of Ottawa), Centre for Digital Humanities (Ryerson University) et Trier Centre for Digital Humanities (Universität Trier).

(Pour plus d’information, visitez la page dédiée au projet.)

Ce contenu a été mis à jour le 1 juillet 2021 à 16 h 38 min.